Mort de Dennis Hopper, le rebelle de Hollywood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mort de Dennis Hopper, le rebelle de Hollywood

Message  albatross le Sam 29 Mai - 19:28


Luttant contre un cancer de la prostate depuis de nombreux mois, l'acteur et réalisateur américain Dennis Hopper est mort aujourd'hui à l'âge de 74 ans à son domicile de Venice, en Californie. L'artiste «est mort ce matin à 8 h15 (17 h 15 en France) des complications d'un cancer de la prostate métastasé. Il est mort à son domicile de Venice entouré de sa famille et de ses amis», a indiqué dans un communiqué son agent, Sam Maydew, confirmant une information des médias américains.

Dennis Hopper restera à jamais l'auteur du mythique «Easy Rider», hymne à la liberté tourné en 1969, road movie contant l'échappée de deux jeunes motards Wyatt (Peter Fonda) et Billy (Dennis Hopper) dans l'Amérique des années 1970. On y trouve aussi Jack Nicholson et Phil Spector. Film culte s'il en est, il avait valu à son réalisateur le prix de la première oeuvre au festival de Cannes de 1969.

En mars dernier, il recevait son étoiles sur le célèbre «Walk of Fame» de Los Angeles, une récompense pour ses cinquante ans de carrière et plus d'une centaine de films à son actif. C'était sa dernière apparition publique. Accompagné des acteurs Viggo Mortensen et Jack Nicholson, il était apparu amaigri, lessivé par son cancer. «Tout ce que j'ai appris, c'est à vous que je le dois», avait-il dit à ses invités. «Je vous aime tous. Je vous remercie tout simplement. (Cette étoile) signifie beaucoup pour moi. Merci à tous.»

Au côté de James Dean et Burt Lancaster

Dennis Hopper a commencé au côté de James Dean dans «La Fureur de Vivre» (1955) et «Géant» (1956), mais aussi dans «Règlements de comptes à OK Coral» avec Burt Lancaster et Kirk Douglas. Orson Welles, Andy Warhol, Wim Wenders, Abel Ferrara, Tony Scott ou encore Sean Penn, avec qui il était très ami : l'acteur et réalisateur a prêté son jeu souvent intense et profond à nombre de grands noms du cinéma...

On se souvient notamment de lui en photographe halluciné dans «Apocalypse now» de Francis Ford Coppola (1979) ou encore dans la peau du tueur sadique Frank Booth dans «Blue Velvet» de David Lynch (1986). La même année, il apparaît dans «le Grand Défi» au côté de Gene Hackman, où il incarne un alcoolique, lui qui avait sombré dans l'alcool et la drogue dans les années 1970. Son interprétation lui vaudra une nomination aux Oscars dans la catégorie «Meilleur second rôle».

Un républicain qui a voté Obama

Acteur aux multiples facettes, Dennis Hopper était surtout un artiste accompli. Bien avant de commencer le tournage d'«Easy Rider», il s'était déjà mis à la peinture. Dans la veine du Pop Art d'Andy Warhol, son style s'inspire aussi largement de l'impressionisme.

Rebelle, Dennis Hopper l'a été jusque dans ses convictions politiques. A contre-courant du Tout Hollywood, largement acquis aux démocrates, il a toujours clamé son attachement au parti républicain, à une exception notable: lors de la dernière campagne présidentielle de 2008, il s'était publiquement prononcé en faveur de Barack Obama.

«J'ai voté pour Bush, père et fils, mais maintenant je vais voter pour Obama», avait-il déclaré en octobre 2008, un mois avant l'élection, lors du vernissage de l'exposition «Dennis Hopper et le Nouvel Hollywood» à la Cinémathèque française à Paris.«J'ai été le premier républicain de ma famille», expliquait-il. C'est à cette occasion que Christine Albanel, ministre française de la Culture d'alors, l'avait fait commandeur dans l'Ordre national des arts et des lettres.

Marié cinq fois

Marié à cinq reprises, il était père de quatre enfants de quatre mères différentes. Il avait trois filles - Marin, Ruthanna et Galen Grier - et un fils, Henry Lee. En janvier dernier, il avait entamé une procédure de divorce, après 14 ans de mariage.

En avril, un juge de Los Angeles l'avait condamné à payer une pension alimentaire mensuelle de 12 000 dollars à son épouse et à leur fille. L'acteur ne s'était pas rendu à l'audience pour des raisons de santé évidentes. Son avocat avait annoncé que Dennis Hopper ne pesait plus que 45 kg.


albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort de Dennis Hopper, le rebelle de Hollywood

Message  Rico le Sam 29 Mai - 21:21

Easy rider, Apocalypse Now (j'adore l'odeur du napalm le matin...)
Une gueule...

Rico
Vétéran
Vétéran

Messages : 5649
Date d'inscription : 17/07/2009
Localisation : Biarritz

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort de Dennis Hopper, le rebelle de Hollywood

Message  albatross le Sam 29 Mai - 21:33

Rico a écrit:Easy rider, Apocalypse Now (j'adore l'odeur du napalm le matin...)
Une gueule...
Une gueule dans tous les sens du terme et surtout un caractère bien trempé.

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mort de Dennis Hopper, le rebelle de Hollywood

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum