Aie aie aie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aie aie aie...

Message  Equipe d'Administration le Mer 2 Juin - 7:46

c'était dans les rumeurs de début d'année et ça commence à prendre forme :
Jean Grenet lance "la holding du rugby
basque"



Hier, la Cabab a signé des contrats de prestations de services avec le Biarritz Olympique et
l’Aviron Bayonnais. Une signature qui avait lieu dans les locaux même
de l’institution qui réuni les trois villes, Bayonne, Anglet, Biarritz.
Le symbole était donc fort et le raccourci évident pour évoquer un seul
grand club pour le maintien dans l’avenir du rugby basque au top niveau




01/06/2010


Marc DUFRECHE
A l'occasion de la signature d'un contrat de prestation de services
entre la Communauté d'Agglomération du BAB, et les clubs de rugby du
Biarritz Olympique et de l'Aviron Bayonnais, Jean Grenet a évoqué la
possible création dans l'avenir «d'une holding du rugby basque pour
maintenir le rugby au top niveau.» La cérémonie qui se déroulait hier
matin dans les locaux de la Cabab avait valeur de symbole pour toutes
les personnalités présentes tant il est vrai que 150 000 euros ne
représentent finalement que 1 % du budget de chaque club (près de 15
millions d'euros chacun).
La Cabab regroupant en une entité les communes d'Anglet, Bayonne et
Biarritz, le raccourci n'était pas loin de voir un jour un seul chèque
pour un seul grand club dans l'agglomération. Jean Grenet n'a pas hésité
un instant à ressortir le vieux serpent
de mer du rugby basque : «On voit des écuries qui arrivent
aujourd'hui comme Toulon, le Racing et nous, on tient le coup parce
qu'il y a à droite M. Serge Kaempf et à gauche M. Alain Afflelou. Mais imaginez que demain ils ne
soient plus là, ce n'est plus la même musique. Personne ne peut dire si
dans cinq ou dix ans il n'y aura pas besoin d'envisager la holding du
rugby basque pour maintenir le rugby basque au top niveau. Donc
aujourd'hui il y a quelque part une symbolique sur ce qui pourrait
advenir dans un futur plus ou moins proche». Le maire de Bayonne et
président de la Cabab n'emploie pas volontairement le mot «fusion» pour
parler du rapprochement, car c'est pour lui «un mot tabou aujourd'hui».
Serge Blanco, président du Biarritz Olympique, évoque également un
possible avenir commun : «C'est peut-être la façon nouvelle dont on aura
à gérer le rugby professionnel dans les années à venir. Un jour ou
l'autre il faudra s'ouvrir vers un autre monde. Il y a des paliers à
franchir en terme financier. A l'avenir, ces paliers il faudra se poser
la question à savoir si on peut les franchir tout seuls ou pas.»
Mais l'ancien arrière international, précise cependant que le moment
de la fusion n'est pas encore venu : «Aujourd'hui il faut tranquillement
laisser le fleuve passer et prendre la première embarcation quand il
faudra véritablement s'y atteler. Je ne sais pas si l'avenir immédiat
fera que l'on puisse se retrouver sous la même bannière, je pense qu'il
faut surtout être respectueux de l'évolution du temps. Il faut se dire
qu'il y a des agglomérations très
fortes et très importantes qui rentrent dans le rugby.»
Du côté de Francis Salagoity l'alliance ne semble pas être pour tout
de suite. Lorsqu'il évoque l'avenir, le président de l'Aviron Bayonnais
souhaite pour l'instant que «les derbys soient encore très beaux.»
Un club au-dessus de l'Aviron Bayonnais et du Biarritz Olympique pour
pérenniser le rugby basque au top niveau, Jean Grenet a également
évoqué une maison pour cette holding, «un grand stade» dans
l'agglomération.

Un club, un stade, un maire
Mais le président de la Cabab ne s'est pas arrêté là dans son désir
mutualiste. «La Cabab prend une place extrêmement importante dans la vie
de nos concitoyens et, je le répète, demain encore d'avantage beaucoup
plus que dans les villes. L'avenir de notre agglomération, il est ici,
il n'est pas à Biarritz, Anglet ou Bayonne, a-t-il indiqué. Je préside
cette collectivité et je me rends compte véritablement de ce qu'elle
apporte et de ce qu'est son importance, sa vision de l'avenir.» Après un
seul club et un grand stade, nous ne sommes plus très loin de voir
émerger une nouvelle arlésienne sur le BAB, un seul maire pour
Biarritz-Anglet-Bayonne. Voilà en tout cas une idée qui pourrait figurer
en bonne place dans un débat concernant la simplification du mille
feuille administratif local.



150 000 euros qui attendent un preneur à
Anglet

Le Biarritz Olympique et l'Aviron Bayonnais vont donc recevoir chacun
150 000 euros HT de la Cabab. Cette dernière dans un souci d'équité n'a
pas souhaité exclure la troisième ville de l'agglomération de ce
dispositif. Dès lors Anglet aura également droit à ces 150 000 euros HT.
Mais au jour d'aujourd'hui personne ne sait qui profitera de cette
somme rondelette. «On a deux clubs supports effectivement très
importants, Anglet n'en a pas, a expliqué Jean Grenet. Jean Espilondo
qui est intelligent a bien compris la contre-partie que l'on pouvait
tirer de ce partenariat. S'il organise
par exemple une compétition de surf ou bien une manifestation
culturelle importante, pourquoi ne pas l'aider à ces manifestations qui
donneront elles aussi un retentissement et une image dont profitera le
BAB.» Avec une déclaration aussi vague, elles vont être nombreuses les
associations sportives ou
culturelles angloyes à demander ces 150 000 euros auprès de leur
municipalité.



«Ce n'est pas une subvention déguisée"

Lors de la signature de ce contrat de service, Jean Grenet a voulu
répondre à la mini-polémique soulevée par l'opposition de gauche lors du
conseil municipal de Bayonne jeudi dernier. Le maire de Bayonne a
insisté : «Ce n'est pas une subvention déguisée, mais un marché de
prestation de services». Sous ce nom de prestation de services, il
s'agit en fait de voir la Cabab utiliser l'AB et le BO comme des moyens
de communication. «Nous avons besoin de nous confectionner une image, a
expliqué Jean Grenet. Personne ne savait ce qu'on faisait exactement.
Nous avons décidé d'enter dans une communication dynamique et avec
plusieurs vecteurs de communication. Lorsqu'on regarde la Cabab, nous
sommes la seule de France à avoir deux clubs professionnels en Top 14.
Vous vous rendez compte ce que ça veut dire en terme d'heures de
télévision, de radio, de papiers écrits dans les journaux. Comment se
priver aujourd'hui de tels supports de communication.»




le jpb.com

Equipe d'Administration
Vétéran
Vétéran

Messages : 1674
Date d'inscription : 16/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://penatxurigorriak.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aie aie aie...

Message  Archiball le Mer 2 Juin - 8:48

Il est mignon, je suis sur que don grenetleoné n'aurait pas tenu le même discours si l'ab avait été finaliste de hcup et le BO relegué sportivement...

La fusion ne passera pas....."Cent pour sang" BiarrOlympique! Evil or Very Mad

Archiball
Vétéran
Vétéran

Messages : 1858
Date d'inscription : 03/09/2009
Localisation : Ici,là-bas ou ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aie aie aie...

Message  ttun ttun le Mer 2 Juin - 9:29

Déjà le roi Jean évoque dans l'article une possible holding d'ici 5 à 10 ans Laughing :lol:Autant faire appel à Madame Irma pour savoir de quoi le rugby sera fait en 2020!!! Il faut impérativement que le projet pour Aguiléra voit le jour d'ici deux ou trois ans maximum, sans ce projet nous sômmes mal en point pour l'avenir. Par contre (et je le pense) si ce projet arrive à son terme avec un stade de 20000 places assises et des commerces tout autour (dixit serge dans le sud ouest il y a peu) le BO sera capable de faire son chemin tout seul comme un grand qu'il est(vice champion d'europe en titre Wink et qu'il sera encore avec un vrai centre de vie à Aguiléra et j'ai cru comprendre que la mairie voit en ce projet une belle vitrine pour la ville de Biarritz ainsi que pour le club..

ttun ttun
Poussin
Poussin

Messages : 121
Date d'inscription : 02/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aie aie aie...

Message  le canados le Jeu 3 Juin - 23:34

J'ai une idée des 150.000 € pour Anglet, des travaux sont entrepris pour la patinoire, et voila, plus de sous pour les autres. Et comme le club monte en D1, une belle image pour la ville, non ???

le canados
Poussin
Poussin

Messages : 122
Date d'inscription : 11/10/2009
Localisation : Boucau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aie aie aie...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum