Il reste un grand...CHAMPION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il reste un grand...CHAMPION

Message  Archiball le Mer 23 Sep - 8:47

Rugby - Premiership
23/09/2009 - 17:41
Betsen, frenchie roi en Angleterre

Actuel capitaine des Wasps, leaders de Premiership, l'ancien international tricolore Serge Betsen s'est imposé en une saison comme l'un des meilleurs troisième ligne outre-Manche. L'heure d'un premier bilan a sonné.

Et si l'actuel meilleur troisième ligne français n'évoluait pas dans l'Hexagone ? Récompensé par l'oscar de meilleur Wasps pour sa première saison, Serge Besten a confirmé, en l'espace de trois journées, son statut de patron de l'équipe londonienne. Il a été nommé homme du match d'ouverture à Twickenham contre les Harlequins et, dimanche, il a inscrit le premier essai des siens contre Worcester , pour l'anniversaire de sa première apparition sur les pelouses anglaises. L'international frenchie aux 62 sélections rallie tous les suffrages.

L'hommage vient de son nouveau manager, Tony Hanks : “Vous voyez ce qu'il fait sur le terrain le dimanche, mais vous devriez le voir à l'entraînement la semaine, il est tellement présent. Je ne sais pas comment il fait mais nous aimerions bien trouver sa recette”. A 35 ans, Serge Besten a tout simplement retrouvé les terrains avec la détermination d'un jeune bizut : “Je m'entraîne avec toujours autant de plaisir. Si j'avais changé, cela ne servirait à rien de continuer à jouer. C'est le minimum syndical d'apporter toute ma fougue et mon expérience.”

Symbole de la confiance accordée par Hanks, le Français a été nommé co-capitaine et porte actuellement le brassard en l'absence de Tom Rees : “Les gars le suivent, ils le respectent, ont confiance en lui et à chacune de ses actions, il nous apporte beaucoup. Je suis ahuri par son omniprésence.”“J'ai du me remettre en question”

Un an après son arrivée, Serge Besten porte un regard lucide sur sa progression outre-Manche. “En arrivant, j'ai dû me remettre fortement en question et travailler dur pour avoir la reconnaissance. Cela a été difficile mais ça faisait partie du deal. Je me félicite de la tournure des événements.” Collectivement, l'équipe a en revanche réalisé “une saison décevante”. Seulement septièmes, les Wasps, actuels leaders invaincus de Premiership, sont repartis avec l'intention de redorer leur blason en Angleterre et sur la scène européenne. Engagés en Challenge européen, les Londoniens “visent au moins les demi-finales”. Histoire de se consoler du feuilleton Harlequins et de son triste épilogue : “L'annonce du maintien des Harlequins en H Cup a été très frustrante car nous espérions tellement être repêchés. Quand on écrit des lois, édicte des règles et que nous les voyons bafouées, c'est difficile à vivre. Mais le pragmatisme anglais a pris le dessus.”

Serge le sage a appris à relativiser. Son expérience british dépasse amplement les limites des terrains de rugby. “J'avais décidé de partir pour ce nouveau challenge sportif mais aussi pour faire découvrir une nouvelle vie à ma famille. C'est quelque chose de formidable de voir ses enfants découvrir une autre culture, apprendre une autre langue.”

Très investi pour son équipe, aux petits soins avec sa famille, Serge Betsen n'en oublie pas pour autant son association au Cameroun : “la Serge Betsen Academy” (http://www.serge-betsen-academy.asso.fr/), école de formation au rugby et d'aide à la scolarisation. Il s'est notamment rendu trois jours sur place en juin pour apporter son expérience et prodiguer ses conseils aux éducateurs. Serge, joueur aux trois poumons et homme au grand coeur.


Quel dommage pour le BOPB......

Archiball
Vétéran
Vétéran

Messages : 1858
Date d'inscription : 03/09/2009
Localisation : Ici,là-bas ou ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il reste un grand...CHAMPION

Message  Pomme le Mer 23 Sep - 10:19

Oui dommage pour le BOPB, mais quel bonheur pour le rugby mondial et au delà.
Quand on voit un Serge Betsen, on peut être à la fois déçu de l'humanité au quotidien et empli d'espoir à l'égard de l'homme en mettant cet exemple en perspective.
Comme il se dit en espagnol : Maestro.

Je me demande si Albert Camus n'aurait pas fait un autre chef d'oeuvre avec la vie de Serge Betsen.

Pomme qui ne se sentait pas digne de participer en chantant à la fête à l'égard de Monsieur 6 au soir d'un certain BOPB - CO de sinistre mémoire.

Pomme
Minime
Minime

Messages : 274
Date d'inscription : 11/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il reste un grand...CHAMPION

Message  Rico le Mer 23 Sep - 11:06

Le manque n'a jamais été comblé. On aurait eu tant besoin de lui samedi, lui la bête noire (sans jeu de mot) de Wilko...

Rico
Vétéran
Vétéran

Messages : 5649
Date d'inscription : 17/07/2009
Localisation : Biarritz

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il reste un grand...CHAMPION

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum