PENDANT LE MATCH / DEROULEMENT DU MATCH - Règle 11 : Hors-jeu et en jeu dans le jeu courant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PENDANT LE MATCH / DEROULEMENT DU MATCH - Règle 11 : Hors-jeu et en jeu dans le jeu courant

Message  albatross le Dim 24 Avr - 21:48


DÉFINITION

En début de partie, tous les joueurs sont en jeu. Pendant le déroulement du match, les
joueurs peuvent se trouver en position de hors-jeu. Dans ce cas, ils sont passibles de
pénalité jusqu’à ce qu’ils soient remis en jeu.
Dans le jeu courant, un joueur est hors-jeu s’il se trouve devant un coéquipier qui porte
le ballon ou devant un coéquipier qui a joué le ballon en dernier.
Hors-jeu signifie qu’un joueur ne peut momentanément plus participer au jeu. Tout
joueur en position de hors-jeu est passible de pénalité s’il participe au jeu.
Dans le jeu courant, un joueur peut être remis en jeu soit par une action d’un coéquipier,
soit par une action d’un adversaire. Cependant, le joueur hors-jeu ne peut pas être
remis en jeu s’il interfère avec le jeu ou s’il avance vers le ballon ou ne s’écarte pas de
10 mètres du point de chute du ballon.


11.1 HORS-JEU DANS LE JEU COURANT

(a) Un joueur qui est en position de hors-jeu n’est passible de pénalité que dans
les trois cas suivants :

• s’il interfère avec le jeu ou
• s’il avance ou se déplace vers le ballon ou
• s’il ne respecte pas la Règle « des 10 mètres » (Règle 11.4).

Un joueur qui est en position de hors-jeu n’est pas automatiquement pénalisé.
Un joueur qui reçoit une passe en avant involontaire n’est pas hors-jeu.
Un joueur peut être hors-jeu dans l’en-but.

(b) Hors-jeu et interférence avec le jeu. Un joueur qui est hors-jeu ne doit pas
participer au jeu. Cela signifie qu’il ne doit pas jouer le ballon ou faire obstruction
sur un adversaire.

(c) Hors-jeu et déplacement vers l’avant. Lorsqu’un coéquipier d’un joueur
hors-jeu a botté le ballon vers l’avant, le joueur hors-jeu ne doit pas avancer
vers des adversaires qui attendent de jouer le ballon ou s’approcher du point
de chute du ballon, et ce, tant qu’il n’a pas été remis en jeu.

11.2 REMISE EN JEU PAR L’ACTION D’UN PARTENAIRE

Dans le jeu courant, un joueur hors-jeu peut être remis en jeu par trois types
d’action effectués par lui-même ou des coéquipiers :

(a) Action du joueur. Lorsque le joueur hors-jeu se replie derrière le coéquipier
qui a, le dernier, botté, touché ou porté le ballon, il est remis en jeu.

(b) Action du porteur du ballon. Lorsqu’un coéquipier porteur du ballon dépasse le
joueur hors-jeu, ce joueur est remis en jeu.

(c) Action du botteur ou d’un autre coéquipier en jeu. Lorsque le botteur ou
un coéquipier situé à sa hauteur ou en arrière quand le ballon est (ou a été)
botté, a dépassé le joueur hors-jeu, celui-ci est remis en jeu. Lorsqu’il avance,
le coéquipier du joueur hors-jeu peut être en touche ou en touche de but,
mais il doit revenir dans l’aire de jeu pour remettre en jeu son coéquipier hors-jeu.



11.3 REMISE EN JEU PAR L’ACTION DES ADVERSAIRES

Dans le jeu courant, il y a trois cas par lesquels un joueur hors-jeu peut être remis
en jeu par une action de l’équipe adverse. Ces trois cas ne s’appliquent pas à un
joueur qui est hors-jeu en vertu de la Règle des 10 mètres.

(a) Course de 5 mètres avec le ballon. Lorsqu’un adversaire porteur du ballon a
parcouru 5 mètres, le joueur hors-jeu est remis en jeu.

(b) Coup de pied ou passe. Lorsqu’un adversaire botte ou passe le ballon, le
joueur hors-jeu est remis en jeu.

(c) Contact intentionnel avec le ballon. Lorsqu’un adversaire touche intentionnellement
le ballon mais ne parvient pas à le saisir, le joueur hors-jeu est
remis en jeu.



11.4 RÈGLE DU HORS-JEU À MOINS DE 10 MÈTRES

(a) Quand un partenaire d’un joueur hors-jeu a botté le ballon vers l’avant, le
joueur hors-jeu est considéré comme prenant part au jeu s’il est en avant
d’une ligne imaginaire qui s’étend d’une ligne de touche à l’autre parallèlement
aux lignes de but, cette ligne étant située à 10 mètres d’un adversaire
attendant de jouer le ballon ou de l’endroit où le ballon touche ou peut
toucher le sol.

Le joueur hors-jeu doit immédiatement se replier en arrière de cette ligne
imaginaire des 10 mètres s’il est en avant de celle-ci ou se replier en
arrière du botteur s’il est plus proche de cette ligne (des 10 mètres).
Lorsqu’il se replie, le joueur hors-jeu ne doit pas gêner un adversaire.

SANCTION : Coup de pied de pénalité

(b) Lorsqu’il se replie, le joueur hors-jeu ne peut pas être remis en jeu par une
action de l’équipe adverse. Par contre, lors de son repli vers la ligne des 10
mètres, le joueur hors-jeu peut être remis en jeu par tout coéquipier en jeu
qui le dépasse.

(c) Lorsqu’un joueur hors-jeu en vertu de la Règle des 10 mètres charge un
adversaire qui va réceptionner le ballon, l’arbitre sifflera immédiatement et
pénalisera le joueur hors-jeu. Tout délai peut être dangereux pour
l’adversaire.

SANCTION : Coup de pied de pénalité

(d) Lorsqu’un joueur hors-jeu en vertu de la Règle des 10 mètres joue le
ballon qui a été touché et lâché par maladresse à la réception par un
adversaire, le joueur hors-jeu doit être pénalisé.

SANCTION : Coup de pied de pénalité

(e) La Règle des 10 mètres n’est pas modifiée par le fait que le ballon a heurté
un poteau de but ou la barre transversale. Ce qui compte, c’est le point de
chute du ballon au sol. Un joueur hors-jeu ne doit pas être situé en avant
de la ligne imaginaire des 10 mètres.

SANCTION : Coup de pied de pénalité

(f) La Règle des 10 mètres ne s’applique pas quand un joueur botte le ballon
et qu’un adversaire « contre » ce coup de pied et qu’ensuite un coéquipier
du botteur situé en avant de la ligne imaginaire des 10 mètres joue alors le
ballon.
La Règle des 10 mètres s’applique si le ballon touche ou est joué par un
adversaire mais pas contré.

SANCTION : Lorsqu’un joueur est pénalisé pour être hors-jeu dans le
jeu courant, l’équipe non fautive a le choix entre un coup de pied de
pénalité à l’endroit de la faute et une mêlée ordonnée à l’endroit où
l’équipe fautive a joué le ballon pour la dernière fois. Si elle a joué le
ballon pour la dernière fois dans son en-but, la mêlée ordonnée sera
formée à 5 mètres de la ligne de but, en face du point où le ballon a
été joué en dernier.


(g) Si plusieurs joueurs hors-jeu avancent après qu’un coéquipier a botté le
ballon vers l’avant, l’emplacement du point de faute se situe à l’endroit où
se trouve le joueur hors-jeu le plus proche d’un adversaire attendant de
jouer le ballon ou l’endroit le plus proche du point de chute du ballon.

11.5 RÈGLE DE LA REMISE EN JEU À MOINS DE 10 MÈTRES

(a) Le joueur hors-jeu doit se replier en arrière de la ligne imaginaire des 10
mètres, sans quoi ce joueur est passible d’une pénalité.

(b) Alors qu’il se replie, le joueur hors-jeu peut être remis en jeu avant de s’être
replié en arrière de la ligne imaginaire des 10 mètres par l’une quelconque
des trois actions de ses partenaires décrites ci-dessus dans la Section 11.2.
Toutefois, aucune action de l’équipe adverse ne peut remettre en jeu ce
joueur.

11.6 HORS-JEU ACCIDENTEL

(a) Lorsqu’un joueur hors-jeu ne peut pas éviter d’être touché par le ballon ou par
un coéquipier qui le porte, il est hors-jeu accidentellement. Si l’équipe du
joueur n’en tire pas d’avantage, le jeu doit continuer. Si elle en tire un avantage,
l’arbitre doit accorder une mêlée ordonnée, l’équipe adverse bénéficiant de
l’introduction.

(b) Lorsqu’un joueur donne le ballon de la main à la main à un coéquipier se
trouvant devant lui, ce coéquipier est hors-jeu. A moins que le joueur qui
reçoit le ballon ne soit considéré comme délibérément hors-jeu (cas dans
lequel un coup de pied de pénalité doit être accordé), ce joueur est
accidentellement hors-jeu et l’arbitre doit accorder une mêlée ordonnée,
l’équipe adverse bénéficiant de l’introduction.

11.7 HORS-JEU APRÈS UN EN-AVANT

Lorsqu’un joueur fait un en-avant et qu’un coéquipier hors-jeu joue ensuite le
ballon, le joueur hors-jeu est passible d’une pénalité si le fait de jouer le
ballon a privé l’adversaire d’un avantage.

SANCTION : Coup de pied de pénalité

11.8 REMISE EN JEU D’UN JOUEUR HORS-JEU SE REPLIANT
LORS D’UNE MÊLÉE ORDONNÉE, D’UNE MÊLÉE SPONTANÉE,
D’UN MAUL OU D’UN ALIGNEMENT


Lors de la formation d’une mêlée ordonnée, d’un maul, d’une mêlée spontanée ou
d’un alignement, un joueur hors-jeu qui se replie comme prévu par la Règle reste
hors-jeu même si l’équipe adverse gagne la possession du ballon et que la mêlée
ordonnée, le maul, la mêlée spontanée ou l’alignement a pris fin. Le joueur est
remis en jeu en se repliant en arrière de sa propre ligne de hors-jeu. Aucune autre
action du joueur hors-jeu ou de ses coéquipiers ne peut le remettre en jeu.
Si le joueur reste hors-jeu, il ne peut être remis en jeu que par des actions de
l’équipe adverse. Celles-ci sont de deux types :

- Course de l’adversaire sur 5 mètres avec le ballon. Lorsqu’un adversaire
porteur du ballon a parcouru 5 mètres, le joueur hors-jeu est remis en jeu. Un
joueur hors-jeu n’est pas remis en jeu lorsqu’un adversaire passe le ballon.
Même si les adversaires se passent plusieurs fois le ballon, ces actions ne
remettent pas en jeu le joueur hors-jeu.

- Coup de pied de l’adversaire. Lorsqu’un adversaire botte le ballon, le joueur
hors-jeu est remis en jeu.

11.9 TRAÎNARD

Un joueur qui reste en position de hors-jeu est considéré comme traînard.
Un traînard qui empêche l’équipe adverse de jouer le ballon comme elle
l’entend prend part au jeu et sera pénalisé. L’arbitre s’assurera que le
traînard ne bénéficie pas d’un cas de remise en jeu par l’action de l’équipe
adverse.

[b]SANCTION : Coup de pied de pénalité sur la ligne de hors-jeu du joueur
fautif[
/b]
avatar
albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum