PENDANT LE MATCH / SUR LE CHAMP DE JEU - Règle 16 : Mêlée spontanée "Ruck"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PENDANT LE MATCH / SUR LE CHAMP DE JEU - Règle 16 : Mêlée spontanée "Ruck"

Message  albatross le Mar 26 Avr - 5:41


DÉFINITIONS

UNE MÊLÉE SPONTANÉE ou « RUCK » est une phase de jeu dans laquelle un ou
plusieurs joueurs de chaque équipe sur leurs pieds, physiquement au contact, entourent
le ballon au sol. Elle met fin à une situation de jeu courant.
Des joueurs font du « rucking » quand, dans une mêlée spontanée, ils utilisent leurs
pieds pour tenter d’obtenir le gain ou de garder la possession du ballon, sans se rendre
coupable de jeu déloyal.


16.1 FORMATION D’UNE MÊLÉE SPONTANÉE

(a) Emplacement
Une mêlée spontanée ne peut avoir lieu que dans le champ de jeu.

(b) Manière
Les joueurs sont sur leurs pieds. Un joueur au moins doit être en contact
physique avec un adversaire. Le ballon est au sol. Si, pour une raison
quelconque, le ballon n’est pas au sol, la mêlée spontanée n’est pas formée.



16.2 JOUEURS SE JOIGNANT À UNE MÊLÉE SPONTANÉE

(a) Aucun joueur formant, se joignant ou participant à une mêlée spontanée
ne doit avoir la tête et les épaules plus basses que les hanches.

SANCTION : coup de pied franc

(b) Un joueur se joignant à une mêlée spontanée doit se lier à un
coéquipier ou à un adversaire en utilisant la totalité du bras. La
liaison doit, soit précéder le contact avec toute autre partie du
corps du joueur qui se joint à la mêlée spontanée, soit être
effectuée en même temps que ce contact.

(c) Poser une main sur un autre joueur de la mêlée spontanée n’est pas
« être lié ».

(d) Tous les joueurs qui forment, rejoignent ou participent à une mêlée
spontanée doivent être sur leurs pieds.

SANCTION : coup de pied de pénalité (b, c, d)

16.3 « RUCKING »

(a) Les joueurs dans une mêlée spontanée doivent s’efforcer de rester sur
leurs pieds.

(b) Un joueur ne doit pas tomber ou s’agenouiller volontairement dans une
mêlée spontanée. Ceci est du jeu dangereux.

(c) Un joueur ne doit pas effondrer volontairement une mêlée spontanée.
Ceci est du jeu dangereux.

(d) Un joueur ne doit pas sauter sur d’autres joueurs en mêlée spontanée.

SANCTION : coup de pied de pénalité (a, b, c, d)

(e) Les joueurs ne doivent pas avoir la tête et les épaules plus basses que
les hanches.

SANCTION : coup de pied franc

(f) Un joueur pratiquant le « rucking » ne doit pas l’effectuer intentionnellement
sur des joueurs au sol. Un joueur pratiquant le « rucking » le fait
pour tenter d’obtenir ou de garder la possession du ballon. Il s’efforcera
d’enjamber les joueurs au sol, mais ne doit pas leur marcher dessus
délibérément. Un joueur pratiquant le « rucking » doit le faire près du
ballon.

SANCTION : coup de pied de pénalité

16.4 AUTRES FAUTES DANS UNE MÊLÉE SPONTANÉE

(a) Les joueurs ne doivent pas faire rentrer le ballon dans une mêlée
spontanée quand il en est sorti.

SANCTION : coup de pied franc

(b) Un joueur ne doit pas manipuler le ballon dans une mêlée spontanée
excepté après un plaquage s’il est sur ses pieds et avait les
mains sur le ballon avant la formation de la mêlée spontanée.

(c) Dans une mêlée spontanée, les joueurs ne doivent pas prendre le
ballon entre leurs jambes.

(d) Les joueurs au sol dans ou près d’une mêlée spontanée doivent tout
faire pour s’éloigner du ballon. Ces joueurs ne doivent pas interférer
avec le ballon.

(e) Un joueur ne doit pas tomber sur ou au-delà du ballon qui sort d’une
mêlée spontanée.

SANCTION : coup de pied de pénalité (b, c, d, e)

(f) Un joueur ne doit commettre aucune action pouvant faire croire à
l’équipe adverse que le ballon est sorti de la mêlée spontanée alors qu’il
y est encore.

SANCTION : coup de pied franc

16.5 HORS-JEU LORS D’UNE MÊLÉE SPONTANÉE

(a) Ligne de hors-jeu. Il y a deux lignes de hors-jeu parallèles aux lignes de but,
une par équipe. Chaque ligne de hors-jeu passe par le pied le plus en arrière
du dernier joueur participant à la mêlée spontanée.

Si le pied le plus en arrière du dernier joueur se trouve sur ou en arrière de sa
ligne de but, la ligne de hors-jeu pour l’équipe défendante est la ligne de but.

(b) Les joueurs doivent, soit se joindre à la mêlée spontanée, soit se retirer
immédiatement en arrière de la ligne de hors-jeu. Un joueur qui s’attarde
ou traîne sur le côté d’une mêlée spontanée est hors-jeu.

(c) Joueurs se joignant à la mêlée spontanée ou la rejoignant. Un
joueur se joignant à une mêlée spontanée doit le faire en arrière du pied
le plus en arrière du dernier coéquipier se trouvant dans la mêlée
spontanée. Si un joueur se joint à la mêlée spontanée par le côté de
l’adversaire ou en avant de son dernier coéquipier, ce joueur est
hors-jeu. Un joueur peut se lier à un adversaire à condition de ne
pas être hors-jeu.

(d) Joueurs ne se joignant pas à la mêlée spontanée. Un joueur qui est
en avant de la ligne de hors-jeu et qui ne se joint pas à la mêlée
spontanée doit se retirer immédiatement en arrière de la ligne de horsjeu,
sinon il est hors-jeu. Un joueur qui est en arrière de la ligne de horsjeu,
la franchit et ne se joint pas à la mêlée spontanée est hors-jeu.

SANCTION : coup de pied de pénalité sur la ligne de hors-jeu de
l’équipe fautive (b, c, d,)





16.6 FIN NORMALE D’UNE MÊLÉE SPONTANÉE

Une mêlée spontanée prend fin normalement quand le ballon en sort ou qu’il est
sur la ligne de but ou au-delà.

16.7 MÊLÉE SPONTANÉE PRENANT FIN ANORMALEMENT

(a) Une mêlée spontanée prend fin anormalement quand le ballon devient injouable
et qu’une mêlée est ordonnée par l’arbitre.

- L’équipe qui progressait immédiatement avant que le ballon devienne
injouable dans la mêlée spontanée bénéficie de l’introduction.

- Si aucune équipe ne progressait ou si l’arbitre ne peut déterminer quelle
était l’équipe qui progressait avant que le ballon devienne injouable dans
la mêlée spontanée, l’équipe qui progressait avant le début de la mêlée
spontanée bénéficie de l’introduction.

- Si aucune équipe ne progressait, l’équipe attaquante bénéficie de
l’introduction.

(b) Avant de siffler une mêlée ordonnée, l’arbitre accordera un délai raisonnable
pour que le ballon émerge, surtout si l’une des équipes progresse. Si la mêlée
spontanée cesse de progresser ou si l’arbitre estime que le ballon n’émergera
probablement pas dans un délai raisonnable, il doit ordonner une mêlée.


DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES F.F.R.

DISPOSITIONS APPLICABLES A TOUTES LES COMPÉTITIONS DES CATÉ-
GORIES C ET D


1. Rappel important de la règle I.R.B.

2. Pas de percussion lors de l’entrée dans le ruck, mais « liaison obligatoire par au
moins un bras autour du corps d’un coéquipier, en utilisant la totalité du bras (règle
16.2.b) et « les joueurs ne doivent pas charger dans une mêlée spontanée ou un maul
sans se lier à un joueur de la mêlée spontanée ou du maul » (règle 10.4.j).

A la suite d’un plaquage, le ballon étant libéré, le premier joueur qui arrive enjambe le
ballon et engage la liaison avec l’adversaire « sur le pas qui suit » et non plus « jusqu’à
un mètre autour du ballon ».

3. Pas de « grattage » : dès lors que le ruck a été créé, le gain du ballon ne peut
intervenir « que par conquête de zone », c’est-à-dire par poussée collective.

Sanction : coup de pied de pénalité

avatar
albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum