Quand Platini tacle le foot business

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand Platini tacle le foot business

Message  albatross le Jeu 16 Juin - 19:02


Depuis quelques années, les investisseurs étrangers envahissent la planète football avec le rachat de clubs européens de standing. Dernier club a avoir cédé aux pétrodollars du Qatar, le Paris Saint Germain devrait profiter de cette aubaine pour renforcer son effectif. Un phénomène qui n'enchante pas le président de l'UEFA Michel Platini.

Alors que les supporters du club de la capitale se mettent à rêver devant la liste des joueurs annoncés pour ce mercato estival, le patron de l'instance du football européen a exprimé ce jeudi ses inquiétudes face à cette nouvelle mode des investisseurs milliardaires venus de l'étranger et notamment du Proche-Orient.

Une cause indéfendable

Si Colony Capital garde une part de 30% au sein du club de la capitale, c'est désormais les investisseurs qataris qui prendront les décisions majeures. A l'image d'autres clubs en Europe, le Paris Saint-Germain va sans doute aborder une nouvelle ère grâce à l'apport de ces milliardaires pas forcément très connaisseurs du monde du football. Une mode qui ne séduit pas du tout le président de l'UEFA Michel Platini. «Je sais que je défends quelque chose qui n'est plus défendable, mais je ne suis pas fan. Moi, je suis pour l'identité d'un club plutôt que d'acheter des gens à droite, à gauche» , a-t-il expliqué ce jeudi en marge du comité exécutif de l'UEFA.

Une prise de position peu surprenante de la part de Michel Platini, grand défenseur de la tradition dans le football et opposé notamment à la mise en place de la vidéo pour aider les arbitres dans leurs décisions. Très critiqué également dans certains pays depuis l'instauration d'un nouveau système de qualification pour la Ligue des Champions avec une chance supplémentaire donnée aux plus petites fédérations, le président de l'UEFA garde sa ligne de conduite et sa réélection en mars dernier lui donne une certaine légitimité dans ses déclarations.

Comme un aveu d'impuissance

Le patron de l'instance du football européen n'a donc pas caché sa crainte pour l'avenir du club parisien. A l'image de la Premier League, la Ligue 1 pourrait céder lentement mais surement aux sirènes des investisseurs étrangers. «Les lois françaises et anglaises sont ainsi faites, je n'y peux rien. On peut avoir un propriétaire du Qatar, un directeur sportif brésilien, et pourquoi pas un entraîneur italien et des joueurs d'autres nationalités. Je ne vois pas le rapport avec le PSG» , a déploré Platini.

Ce dernier a conclu son analyse par une déclaration qui devrait diviser encore plus les sceptiques et les partisans de cette nouvelle tendance du football moderne. «Je vais peut-être passer pour un ringard, mais je préférerais que des gamins des villes concernées commencent à jouer dans leurs clubs plutôt que des joueurs venus d'ailleurs. Moi je suis parti jouer à l'étranger, mais j'ai commencé d'abord dans le club de ma région, à Nancy» , a rappelé le président de l'UEFA. Chacun se fera sa propre opinion mais force est de constater que ces propos ne devraient choquer personne.

Mouais, je suis un poil sceptique tout de même. Et puis c'est un peu tard pour s'en rendre compte et pour se bouger.
D'ailleurs il me semble que l'engouement international pour le foot vient en partie de la manne financière apportée par ces milliardaires.
Quand on voit les salaires moyens en Ligue 1 et Ligue 2 : http://www.linternaute.com/sport/dossier/football/07/business-foot-francais/1.shtml
de l'ordre de 40 000 € pour la Ligue 1, ça me fait doucement sourire.

Enfin le débat reste ouvert et certains s'inquiètent de l'avenir de notre sport qui tend à prendre le même chemin que le foot.

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Platini tacle le foot business

Message  Rico le Jeu 16 Juin - 19:46

L'argent fait les trophées, et que veulent les investisseurs et les supporters ? Des trophées, à n'importe quel prix... Manchester United, champion de Premier League au foot, est surendetté mais continue à investir. Et ce n'est pas le seul... On ne cherche plus à combler les déficits mais à ne pas descendre trop bas...
Le Barça, seul club de foot que je soutiens et que j'aime, pourrait être dans la même situation, si il n'y avait eu le Qatar qui vient de débarquer dans les finances du club...
En France, au rugby, la DNCAG fait un bon boulot, aucune erreur n'est admise (voir Bourgoin, Montauban, etc...) Mais jusqu'à quand ?

Rico
Vétéran
Vétéran

Messages : 5649
Date d'inscription : 17/07/2009
Localisation : Biarritz

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Platini tacle le foot business

Message  albatross le Ven 17 Juin - 6:17

Rico a écrit:L'argent fait les trophées, et que veulent les investisseurs et les supporters ? Des trophées, à n'importe quel prix... Manchester United, champion de Premier League au foot, est surendetté mais continue à investir. Et ce n'est pas le seul... On ne cherche plus à combler les déficits mais à ne pas descendre trop bas...
Le Barça, seul club de foot que je soutiens et que j'aime, pourrait être dans la même situation, si il n'y avait eu le Qatar qui vient de débarquer dans les finances du club...
En France, au rugby, la DNCAG fait un bon boulot, aucune erreur n'est admise (voir Bourgoin, Montauban, etc...) Mais jusqu'à quand ?
POur ce qui est de Barcelone, effectivement j'ai entendu à la radio que leur situation financière était loin d'être bonne.
Pour la DNCAG, l'avenir nosu dira s'ils tiendront.

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Platini tacle le foot business

Message  TACO le Ven 17 Juin - 21:51

Rico a écrit:En France, au rugby, la DNCAG fait un bon boulot, aucune erreur n'est admise (voir Bourgoin, Montauban, etc...) Mais jusqu'à quand ?

Ca..... Ca...... on va attendre quelques mois, parce que l'illustrissime Job Ariste et sa non moins renommée Facem qui arrivent dans le rugby en déboursant des millions au nom de l'enfance maltraitée, tout ça sous la houlette du réputé Nanard la magouille qui, il y a 3 mois à peine, aimait à en perdre la raison les Ciel et blancs !!! La DNCAG a-t-elle vraiment fait son boulot, là ? J'ai des doutes, à moins qu'ils aient des infos que je n'ai pas, mais qu'aucun journaliste non plus n'a par ailleurs. Entreprise ou Association fantôme, dont les locaux ressemblent plus au bureau de Mike Hammer que d'Interpol ... Epi moi, c'est symptomatique désormais, dès que je vois Bernie l'embrouille, j'ai des boutons de fièvre partout !
Il a fait éclore, croître l’idéal rugbystique (ouais jusqu'à 2003, ça a eu un sens), politique, merdique. Et dans le même temps, s'est fait étau du tripatouillage, du fricotage, du tripotage, du copinage, sièges du piège. Il porte des songes, puis les pourrit.

Et pendant ce temps, Max qui est si éteint... Pour répondre à ta question "mais jusqu'à quand", je répondrai "jusque dans pas longtemps"

TACO
Cadet
Cadet

Messages : 620
Date d'inscription : 24/11/2010
Localisation : Oise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Platini tacle le foot business

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum