Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  albatross le Jeu 24 Nov - 7:05



Le « serpent de mer » d'une équipe commune n'est plus un tabou. Le maire de Bayonne Jean Grenet va même jusqu'à se proposer de lancer le travail en vue de constituer une province Pays basque.



Joint mardi par « Sud Ouest », Pierre Camou a balayé la question : « Un serpent de mer dont je ne veux pas parler. » Le reptile en question : l'hypothèse sans cesse repoussée d'une union des forces biarrotes et bayonnaises au sein d'une entité commune. Il fallait peut-être lire une peu de dépit ou de lassitude dans les mots du président de la Fédération française de rugby. Car lui prêche de longue date dans le désert, en faveur d'une telle « révolution culturelle ».

Ce furent ses mots le 18 décembre dernier, lors de l'inauguration du nouveau siège du Comité Côte basque Landes, à Bayonne. À l'époque, il définissait une « urgence » à franchir le cap d'une province sur le modèle irlandais ou gallois. La grande marche vers cette « révolution » a-t-elle enfin commencé ? Personne n'a l'audace de l'affirmer « on the records », mais on ne rencontre plus les dénégations de granite d'il y a peu encore.

« Il faut se retrouver pour construire ensemble. C'est ce que je voudrais qu'on comprenne », avait encore lancé Pierre Camou, dans son discours qui résonnera peut-être un jour comme fondateur. Il craint que les clubs « aillent au-delà de leurs moyens, financiers et humains. » « Je ne veux pas qu'ils meurent. » Certes, avec 16,5 millions d'euros de budget pour le Biarritz Olympique Pays basque (BOPB) et 18,3 pour l'Aviron Bayonnais rugby pro, point de disette qui guette. Mais les chiffres bruts ne disent pas tout. « Nos deux clubs sont particulièrement dépendants de leurs sponsors principaux. Serge Kampf et Cap Gemini pour les Biarrots, Alain Afflelou pour nous », doit constater le maire de Bayonne, Jean Grenet.


« Fragiles dans le Top 14 »
Le premier soutient le BOPB en tant que partenaire principal depuis 1992 et s'est réengagé jusqu'en 2014 (le montant n'est pas communiqué par le BO, mais il serait actuellement de deux millions d'euros par an) . Quand le second s'est engagé sur 4 millions d'euros annuels sur quatre ans. Il n'est un secret pour personne que c'est Serge Kampf, mû par un amour d'une rare fidélité dans le monde du sport, plus que la société Cap Gemini, qui soutient Biarritz. Quant à Alain Afflelou, personne ne peut présumer de son engagement au delà dès quatre ans annoncés. Le bailleur principal a déjà beaucoup payé et voudra légitimement un titre pour conforter sa foi dans le club.

Et puis, si chacun aimerait l'occulter aujourd'hui, une crise de grosse magnitude a secoué le club ciel et blanc au printemps dernier, qui a révélé, s'il le fallait, la fragilité des choses. Pas plus le BOPB que l'Aviron ne peut totalement exclure un aléa du même tonneau et les incertitudes qu'il charrierait.

Pour Pierre Camou, « il y a peut-être deux ou trois clubs qui peuvent tout faire tous seuls ». Ceux de la Côte basque n'en sont pas. Jean Grenet sait qu'ils font partie des clubs « fragiles dans le Top 14 ». « Nous sommes des villes moyennes, comme Agen ou Brive. À termes, ce sont ces quatre-là qui sont les plus vulnérables. »
L'édile a observé, cette année, les accessions à l'élite de Lyon et Bordeaux-Bègles. « Ce sont des grosses agglomérations. C'est un signe des temps que nous ne pouvons pas occulter. » Quand ces bastions de football s'ouvriront définitivement au rugby, ils ne viseront peut-être plus le maintien.

L'inflation
C'est vrai, Bayonne a agité le marché des transferts, avec des recrues comme Joe Rokocoko, Cedric Heymans, Mike Phillips ou encore Sione Lauaki. Mais ce sont bien les Toulouse, Toulon, Métro Racing ou Clermont qui font l'inflation. Exemple avec le CA Brive Corrèze, très offensif il y a quatre ans, rentré depuis dans le rang du point de vue financier, après la perte de Derichebourg. Le PDG de la société d'intérim invoquait la crise économique, en 2009, quand il a quitté le club. Certains analystes n'en voient pas la sortie pour les économies européennes avant 10 ans. Que dire encore de la chute du Bourgoin-Jallieu post-Martinet ? C'est, il est vrai, la descente d'une ville modeste, mais aussi d'un club historique, qui a par ailleurs longtemps joui d'une forme de bienveillance des institutions soucieuses du maintien d'un certain équilibre géographique du rugby d'élite. L'Histoire n'a pas suffi.

Jean Grenet le dit tout net : « Je suis de ceux qui pensent qu'il faut commencer à travailler à un plan B qui permette de sauver le rugby basque. Car on peut penser que les contraintes économiques nous amèneront à envisager une seule équipe pour le Pays basque. » Le premier magistrat n'entend pas par là une fusion. « Il n'y en aura jamais entre le BO et l'Aviron. Ce sont deux entités trop fortes. » L'élu a une autre idée, proche du système de franchise préconisé par le président fédéral. « Les structures du rugby amateur resteront indépendantes. Et chaque club aura un centre de formation dont les meilleurs éléments iront dans un pôle espoir cette fois commun aux deux clubs. Pôle qui nourrira la holding Pays basque. » Soit l'équipe unique à la jonction des deux clubs. Jean Grenet va même jusqu'à décrire une « cellule de reconversion » pour les anciens joueurs professionnels.


Fichu réseau...
Interpellé sur ce thème, Didier Borotra, son homologue biarrot, trouve une belle touche du côté de Serge Blanco. « À mes yeux, Serge Blanco a trois qualités essentielles avance le maire de Biarritz. « Il est un meneur d'homme, un chef de projet. Il est ultra-compétent en matière de rugby. Et enfin il est un amoureux sans limites de Biarritz. Ces trois qualités font que ce qu'il décidera pour le BO sera bon pour Biarritz. »

Des murmures font état de discussions entre les deux clubs. Contacté par téléphone, le président du BOPB fait mine de jouer la sourde oreille à propos d'une éventuelle province basque. Il simule, goguenard, une mauvaise communication : « Je ne sais pas, je ne vous entends plus… » Fichu réseau… Nous disions, « et vous, que pensez-vous de faire une province avec les deux clubs basques, au moins pour la H Cup ? » « Je ne sais pas, je ne vous entends plus… »

« Je pense qu'il faut ne parler que du match (le derby). Aujourd'hui il ne se passe rien sur la place publique sur quoi que ce soit. Je refuse toute discussion par journal interposé. » Serge Blanco jure ses grands dieux qu'« il ne se fait rien du tout ». De son côté, le président bayonnais Michel Cacouault martèle : « Nous avons un projet à quatre ans dans le haut niveau. On ne raisonne pas à dix ans. » Même s'il estime nécessaire « une grande ouverture d'esprit pour s'adapter à son environnement, aux circonstances économiques ».

Invitation

C'est selon lui l'une des qualités de la nouvelle génération de dirigeants du rugby français. Ces « présidents aux profils économiques » dont il fait partie. En l'occurrence peut-être moins engoncé dans des contingences viscérales que l'était son prédécesseur à la tête de l'Aviron. Certainement pas verrouillé dans le tabou des clochers.
Les discussions ont-elles en réalité déjà commencé ? Chacun se récrie officiellement. Jean Grenet, lui, évoque « des discussions à bâtons rompus, au déjeuner, mais pas de travail formalisé » « Mais l'idée avance, assure-t-il, lentement, mais sûrement. Et cela ne me gênerait pas de lancer l'invitation officielle à une même table où nous réunirions les présidents, les maires et les principaux partenaires des deux clubs. »
Voilà qui est fait.

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Rico le Jeu 24 Nov - 7:09

Tout cela est vrai...

Rico
Vétéran
Vétéran

Messages : 5649
Date d'inscription : 17/07/2009
Localisation : Biarritz

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Zezengorri le Jeu 24 Nov - 9:04

moi je dit que c est le chemin que nous devons suivre si nous voulons exister sur le plan national et européen.

Zezengorri
Admin
Admin

Messages : 919
Date d'inscription : 14/12/2009
Localisation : Ayherre (Euskal-Herria)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.zezengorri.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  albatross le Jeu 24 Nov - 16:17

Ben c'est clair et même en se torturant l'esprit on pourrait presque penser que les récents résultats sont fait exprès et qu'ils vont que dans un sens, la création de cette entité unique.

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Jean-Marc le Ven 25 Nov - 4:32

Par contre, je me pose une question : avec cette crise, qui affecte donc les sponsors, et qui ne se résorbera pas en huit jours, je me demande si les gros sponsors de certains clubs ne vont pas revoir sérieusement à la baisse leur financement . Et donc, tirerait vers le bas les salaires, budgets, ... Cela rééquilibrerait les comptes, donc les clubs se retrouveraient un peu comme au début de l'ère pro .

Jean-Marc
Vétéran
Vétéran

Messages : 3042
Date d'inscription : 27/11/2009
Localisation : Agen

Voir le profil de l'utilisateur http://ecolederugby.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  albatross le Ven 25 Nov - 7:08

Jean-Marc a écrit:Par contre, je me pose une question : avec cette crise, qui affecte donc les sponsors, et qui ne se résorbera pas en huit jours, je me demande si les gros sponsors de certains clubs ne vont pas revoir sérieusement à la baisse leur financement . Et donc, tirerait vers le bas les salaires, budgets, ... Cela rééquilibrerait les comptes, donc les clubs se retrouveraient un peu comme au début de l'ère pro .
J'ai entendu ce jour sur RMC que en temps de crise, les salaires (au Foot) étaient de plus en plus élevés, mais ce n'est pas le seul sport.
Pas persuadé que ça fasse baisser quoique ce soit.

En temps de crise, les gens ont besoin de s'aérer l'esprit et donc de claquer de l'argent.

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Archiball le Ven 25 Nov - 7:19

la fusion se fera quand....................
..............SB sera président de la FFR avec Lagisquet entraineur.............ET Rodriguez manager de l'EDF Arrow

Archiball
Vétéran
Vétéran

Messages : 1858
Date d'inscription : 03/09/2009
Localisation : Ici,là-bas ou ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Rico le Ven 25 Nov - 7:44

La fusion se fera avant la fin de la décennie. D'abord en H-Cup, puis en TOP 12, oui 12... C'est inévitable et "logique"... Ca fait bobo à son tit coeur et son esprit de clocher mais c'est écrit...

Rico
Vétéran
Vétéran

Messages : 5649
Date d'inscription : 17/07/2009
Localisation : Biarritz

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Archiball le Ven 25 Nov - 10:26

Rico a écrit:La fusion se fera avant la fin de la décennie. D'abord en H-Cup, puis en TOP 12, oui 12... C'est inévitable et "logique"... Ca fait bobo à son tit coeur et son esprit de clocher mais c'est écrit...

Le top 12 pas l'an prochain, parce que on est bon pour la timbale...

Archiball
Vétéran
Vétéran

Messages : 1858
Date d'inscription : 03/09/2009
Localisation : Ici,là-bas ou ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  albatross le Ven 25 Nov - 19:58

Archiball a écrit:
Rico a écrit:La fusion se fera avant la fin de la décennie. D'abord en H-Cup, puis en TOP 12, oui 12... C'est inévitable et "logique"... Ca fait bobo à son tit coeur et son esprit de clocher mais c'est écrit...

Le top 12 pas l'an prochain, parce que on est bon pour la timbale...
Vu comme c'est parti on y est bon tout court !

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Archiball le Ven 25 Nov - 20:42

Ne soyons pas résignés, moi je crois qu'on restera en TOP14 ou 13 cyclops

Ce ne sera pas simple mais on peut finir entre 9 et 12.

Archiball
Vétéran
Vétéran

Messages : 1858
Date d'inscription : 03/09/2009
Localisation : Ici,là-bas ou ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  gaixoa le Ven 25 Nov - 22:46

J'ai bobo à mon BO Sad Sad Sad

gaixoa
Junior
Junior

Messages : 979
Date d'inscription : 09/10/2009
Localisation : Hasparren

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  albatross le Sam 26 Nov - 0:16

Archiball a écrit:Ne soyons pas résignés, moi je crois qu'on restera en TOP14 ou 13 cyclops

Ce ne sera pas simple mais on peut finir entre 9 et 12.
Si on ambitionne ces places cette année, alors l'année prochaine c'est clair que c'est la descente.

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Romulus3064 le Sam 26 Nov - 5:21

ça m'étonnerait que la fusion se fasse un jour... Les provinces irlandaises existent deouis un sicèle, elles ont leur stade, lerus hymnes, leur public, leur emblème, depuis des des décennie. L identité de Bayonne c'est quoi ? Le Bleu et Blanc Biarritz ? Rouge et Blanc et ça ne changera pas. En tout cas, si fusion il y a, c'est clair que je dirais adieu aux basques... Un club sans identité c'est pire que deux clubs pas en forme... ça s'arrangera, le BO va trouver force sponsors grace à Serge, qui va faire venir un bon entrainneur (Henry ?? Mannix ??) pour replacer Lagisquet, le BO va se maintenir, l'année prochaine ils feront un gros recrutement, le stade sera aggrandit, et tout ira bien !

...

Romulus3064
Minime
Minime

Messages : 288
Date d'inscription : 18/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Rico le Sam 26 Nov - 6:30

Un club sans identité ? Au Pays Basque ? Mouais.... Ca me fait penser aux religions, tout le monde se tape dessus en leur nom alors que ça fait des siècles qu'ils prient le même Dieu les mecs...
La fusion se fera, hors considération sportive, humaine, ou de clocher... L'économie fera le tri.
Pour éviter une fusion, il faudrait que les 2 clubs, je dis bien les deux, signent avec un partenaire au compte en banque sans fond, genre qatari, chinois, russe...
Le 1er qui tirera ce gros lot sera le number one. L'autre devra, ou faire pareil, ou se rallier à son voisin pour ne pas disparaître. Ou disparaître...
Et sans ces sponsors là, c'est fusion basque en faisant avec l'économie locale... C'est aussi simple que ça...

Rico
Vétéran
Vétéran

Messages : 5649
Date d'inscription : 17/07/2009
Localisation : Biarritz

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Romulus3064 le Sam 26 Nov - 6:37

Comment allier les siècles d'existence de ces deux clubs antagonistes et leurs supporters qui le sont tout autant ?

Romulus3064
Minime
Minime

Messages : 288
Date d'inscription : 18/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Rico le Sam 26 Nov - 6:56

Bon, un peu d'histoire, très vite. Nos deux clubs ont chacun un siècle d'existence. 1904 pour l'Aviron, 1913 pour nous, après la fusion (déjà) de deux clubs biarrots, datant du début des années 1900.
Il faut savoir que jusque dans les années 50, nos deux clubs étaient copains comme cochon. L'Après-guerre en décida autrement, qui commença ? L'éternelle histoire de la Guerre des Boutons...
Quand le bayonnais et le biarrot dépassent l'Adour, ils retrouvent une certaine "intelligence" et sont fiers d'être basque, main dans la main et... la gueule en avant... Wink

Rico
Vétéran
Vétéran

Messages : 5649
Date d'inscription : 17/07/2009
Localisation : Biarritz

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  txuri gorriak le Sam 26 Nov - 10:07

allez mon équipe pour le premie match de l'opération maintien

Barcé August Marconnet
Thion Lund
Imanol Lakafia Guyot
Roussarie Bosch
Balschaw Traille Barraque Taz
DHP

Remp: Wattremez Héguy Campbell Taele Molcard Pesquit Bolakoro

du combat, de l'intensité, du rythme, enfin un BO en mode Hcup et il ne devrait pas y avoir de problème.
je parie même sur le premier bonus offensif de la saison.

txuri gorriak
Benjamin
Benjamin

Messages : 247
Date d'inscription : 08/10/2009
Localisation : bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Archiball le Sam 26 Nov - 20:27

txuri gorriak a écrit:allez mon équipe pour le premie match de l'opération maintien

Barcé August Marconnet
Thion Lund
Imanol Lakafia Guyot
Roussarie Bosch
Balschaw Traille Barraque Taz
DHP

Remp: Wattremez Héguy Campbell Taele Molcard Pesquit Bolakoro

du combat, de l'intensité, du rythme, enfin un BO en mode Hcup et il ne devrait pas y avoir de problème.
je parie même sur le premier bonus offensif de la saison.

Assez d'accord avec ton équipe puisque Lauret et Carizza sont encore blessés je crois.

Je changerais juste Balshaw par Bolakoro à l'aile (l'anglais me parait trop fébrile et nerveux pour ces matchs a pression)
Je change Campbell par van staden chez les remplaçants
Petite hésitation pour Baraque ( il faut un buteur) je comprends sa présence mais lui aussi va t il bien gérer le stress??? A sa place je mettrais Gimenez en second centre et ferait taper Traille et Bosch.

Le bopb contre les aucklands blues et.... blancs Very Happy (tialata,flavell,haarare,Rococoko,Lauki) voilà qui devrait attirer les enfants,les jeunes et moins jeunes a Aguiléra...Attention a Philipps qui sera le plus dangereux a mon avis et essaiera d'embrouiller le jeune Roussarie...

Si nos cadres sont concernés comme contre les saracens cela devrait passer et 4 points a prendre car je pense que l'Ab manque de cohésion,de solidarité...

Archiball
Vétéran
Vétéran

Messages : 1858
Date d'inscription : 03/09/2009
Localisation : Ici,là-bas ou ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Romulus3064 le Sam 26 Nov - 23:12

Et Yach est out combien de temps ??

Perso, je suis assez serein, vu les performances de notre équipe "Hcup" chez les grosses écuries européennes, ça devrait le faire. Roussarie me parait assez gaillard et désinvolte pour résister à Phillips. Je crains un peu heymans, qui nous avait fait trés mal un certain dimanche d'avril 2011... Sinon, niveau buteur on l'a dans le chou... En face, Boyet est bon, trés bon, c'ets pour ça que Barraque titulaire serait la meilleure option (c'est le plus régulier au pied), quant à la pression, ils l'auront tous de toute façon. Bolakoro ailier pourquoi pas, rapide, tonique et peu creer des exploits héhé ! Wink Sinon devant on devrait leur mettre la quequette, surtout si Guyot reste sur sa lancée, il risque de faire beaucoup de dégats chez les blues et blancs Smile

Ils devront tous sortir un gros match de toute façon, Aguiléra sera comble... Allez, risquons nous à parier une victoire, sans BD pour les voisins ! Aprés faudra gérer la venue de Montpellier, qui retrouve son rang de grosse écurie, alors pas de repos pour les braves, messieurs les mondialistes, faudra enchainner. Deux succés de rang nous permettraient de retrouver de la confiance et peut ètre de sortir de la zone rouge (ça dépendra de nombreux facteurs), en tout cas, va falloir s'expliquer avec les grosses équipes qu'on reçoit en deuxième partie de championnat, et se venger à l'extérieur !! (victoire à Castres, Agen et Perpignan largement à notre portée) !

ALLER LES PETITS ON REPART !

Romulus3064
Minime
Minime

Messages : 288
Date d'inscription : 18/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Biarritz Olympique - Aviron bayonnais : ils n'auront pas le choix

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum