Hand : la Norvège refroidit les Bleues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hand : la Norvège refroidit les Bleues

Message  albatross le Dim 18 Déc - 20:40

L’équipe de France féminine de handball s’est inclinée sèchement (32-24) face aux championnes olympiques et d’Europe en titre, hier, en finale du Mondial à São Paulo.

Un silence absolu a régné hier dans le bus qui emmenait l’équipe de France féminine de hand depuis leur hôtel jusqu’à l’Ibirapuera Ginásio de São Paulo, où elle a disputé dans la soirée une finale de Mondiaux face aux Norvégiennes, championnes olympiques et d’Europe en titre. Il y eut le même silence dans les vestiaires avant l’échauffement ou juste avant de monter sur le terrain.

Explosé. On suppose que ce silence a valu aussi pour après : formidables compétitrices durant une semaine qui les aura vu sortir la Suède, la Russie (triple championne du monde) et le Danemark, les Bleues ont explosé hier devant la Norvège (32-24) sans même avoir pu croire à la victoire, passées les dix premières minutes de la période initiale. Les Bleues devront se contenter de l’argent, comme en 1999 (derrière la Norvège, déjà, après deux prolongations et un match de légende) et en 2003 (face aux Russes). Hier, elles ont semblé mettre dans la partie ce qu’elles pouvaient tout en coinçant, faute d’énergie, comme si elles s’étaient consumées plus tôt dans le tournoi.

La première mi-temps a été, du point de vue des Bleues, un monstrueux cauchemar : 19 buts encaissés à la pause (c’est sept ou huit de trop au regard des standards de ce niveau) et un naufrage, celui de cette fameuse défense 6-0 (les six joueuses françaises défendent à plat devant leur zone) trouée de partout par Kristine Lunde-Borgersen et son équipe. Enfin, trouée, même pas : les arrières norvégiennes ont canardé depuis les 9 mètres - c’est-à-dire devant la défense française - comme à la foire, Linn Sulland (5 buts à la pause) se taillant la meilleure part. Défaut d’agressivité, donc. Un comble pour une équipe de France qui, depuis le début de la compétition, n’existait qu’à travers cette volonté de mettre l’adversaire sous tension. Depuis son banc, l’entraîneur tricolore, Olivier Krumbholz, n’en finit plus de hurler, mettant des ronflées à Raphaëlle Tervel en plein match ou alpaguant Claudine Mendy pendant un temps mort : «Elle te marche sur la gueule. Oh ! Vous n’êtes pas dans la pose du problème, mais dans la réaction par rapport au problème.» Puis, plus bas : «Il faut s’accrocher les filles !» Un chiffre : quatre pénalités (la joueuse concernée passe deux minutes dehors, laissant son équipe en infériorité numérique) à zéro pour les Bleues, signe qu’elles sont en retard. Un score : 19-13 aux citrons. Un écart énorme.

«Abattre». Rédhibitoire ? Une joueuse à la mi-temps : «On se parle. Il faut les abattre.» Abattre qui ? La Norvégienne Karoline Dyhre Breivang revisite tranquillement toute la gamme : tir à la hanche (et but), tir en extension (et but), tir par-dessus le contre (et but)… Parce qu’il faut bien faire quelque chose, Krumbholz change sa défense et tente une 5-1, cinq filles à plat devant la zone et Tervel, seule championne du monde 2003 encore dans le groupe, devant les copines pour troubler la circulation de balle adverse et gratter si possible le ballon. Ça sent l’expédient. Dans le même ordre d’idée, Krumbholz envoie au feu Marion Limal, longtemps blessée, écartée du groupe avant le Mondial, rappelée après la blessure d’Allison Pineau en demi-finale, vendredi, et qui s’est fadée onze heures de vol - en classe affaire, mais bon, quand même - pour rejoindre les Bleues la veille du match. Limal fait ce qu’elle peut. La France ne reviendra jamais à moins de cinq buts. Tervel, au micro de Sport + : «Il n’y a pas eu photo. Les Norvégiennes ont une qualité de passe extraordinaire. Il nous manquait beaucoup de choses, à moi la première. Je m’excuse auprès des filles.»

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Félicitations

Message  albatross le Dim 18 Déc - 20:43

Félicitations à nos joueuses pour leur parcours.
A noter qu'en étant Vice-Championnes du Monde elles n'ont pas leur ticket encore pour les J.O, mais c'est une aberration, ce sont les Vice-Championnes d'Europe...

Par ailleurs gros cartonrouge à ces chaînes de télé de "Merde" qui ne sont tout juste capables de diffuser que la Finale, sinon il fallait avoir Sport + pour voir les matchs.

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hand : la Norvège refroidit les Bleues

Message  Rico le Dim 18 Déc - 21:28

Félicitations à elles ! En plus, agréables à regarder... Laughing Wink

Rico
Vétéran
Vétéran

Messages : 5649
Date d'inscription : 17/07/2009
Localisation : Biarritz

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hand : la Norvège refroidit les Bleues

Message  albatross le Lun 19 Déc - 0:21

Rico a écrit:Félicitations à elles ! En plus, agréables à regarder... Laughing Wink
J'avoue avoir un petit faible pour Heidi Loke, la Norvégienne Meilleure pivot du monde !

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hand : la Norvège refroidit les Bleues

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:37


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum