Réactions d'après-Finale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réactions d'après-Finale

Message  albatross le Sam 22 Mai - 21:11

Serge BLANCO (président du Biarritz Olympique): "Il n'y a pas mort d'hommes et bien au contraire, ça va nous permettre de rebondir et d'avancer. Il y a trois ou quatre mois, si on nous avait dit qu'on en serait là... On a trente minutes où on est dominateurs, mais on n'enfonce sans doute pas assez le clou et on gère un peu trop cette domination. C'est dommage d'échouer si près du but, mais le Stade Toulousain mérite sa victoire. On est quoi qu'il arrive européen, c'était le but. Ce groupe mérite d'être étoffé. On va continuer dans la quête du Graal et Biarritz sera toujours là dès la saison prochaine et pour les saisons à venir."

Fabien BARCELLA (pilier du Biarritz Olympique): "C'est une grosse déception, même si pour ma part, je n'avais jamais joué de finale, donc je ne peux pas dire ce que ça fait de gagner ou de perdre... Mais perdre cette finale, c'est difficile émotionnellement. On échoue à deux points, c'est ce qu'on retiendra. On espérait jusqu'à la fin l'emporter contre cette équipe toulousaine. Au final, on perd et c'est assez difficile de voir l'équipe adverse monter sur le podium et soulever la Coupe. Il y a aussi une fierté d'être arrivé là et d'avoir tenu en respect le Stade Toulousain jusqu'au bout, de les avoir fait trembler jusqu'au bout. C'est cette fierté là qu'il faut garder. (...) Dès la première mêlée du match, on a été en difficultés et jusqu'à la dernière. Il faut être honnête, ils nous ont clairement dominés dans ce secteur. Le Stade Toulousain nous a pris là, comme dans tous les secteurs, on a été étouffé. On a beaucoup défendu sur ce match, et quand on défend beaucoup, au bout d'un moment, ça lâche. C'est aussi ce qu'on retiendra, on s'est arc-bouté en défense, mais c'était compliqué de contenir leurs assauts incessants. C'était difficile de leur contester des ballons qu'on a eu peu nombreux. Mais on n'a pas à rougir de notre prestation, aujourd'hui, on est tombé contre une équipe toulousaine peut-être un cran au-dessus."

Benoît AUGUST (talonneur du BO): "On y a cru jusqu'au bout. Ça fait mal. Mais, aujourd'hui, nous avons été battus par plus fort que nous. Toulouse a mérité sa victoire. Ils ont concrétisé leur belle saison aujourd'hui. On a tenté de s'accrocher jusqu'au bout. On a été pris en mêlée fermée et on a cherché ailleurs. Il y a eu le bon pied de David Skrela. On va rentrer second. Mais on va essayer de revenir encore plus fort l'année prochaine."

Jack ISAAC (entraîneur des lignes arrières du Biarritz Olympique): "On peut parler technique et tactique pendant une demi-heure, mais les Toulousains ont mérité leur victoire plus que nous. Le crédit leur en revient, même si j'ai toujours le sentiment qu'on est passé à côté de quelque chose. (la domination de Toulouse en mêlée) Ça nous a fait très, très mal. C'est un domaine où jusqu'à présent, on s'était montré assez fort, c'était toujours une bonne base pour lancer le jeu. Aujourd'hui, on a beaucoup subi face à une très grosse mêlée toulousaine, qui a posé les fondations de leur victoire pour les Rouge et noir. Je n'ai pas franchement de réponses... (...) Malgré tout, les trois semaines sans match ont pesé, les gars nous ont dit qu'ils n'avaient pas de peps dans les jambes. (...) On aurait pu gagner, mais, je le répète, Toulouse a mérité sa victoire. Ils ont dominé l'essentiel du match, même si nous avons fait une bonne première période, mais un très mauvais début de seconde qu'ils ont dominé. On a fait trop de fautes pour pouvoir capitaliser sur les temps forts qu'on a connus dans le match. J'espère que ce match, cette expérience va faire grandir cette équipe, perdre cette finale de deux points, c'est formidable."

Novès: "C'est magique"


Guy NOVES (entraîneur du Stade Toulousain): "Le scénario des dix dernières minutes nous a fait frémir parce qu'on a eu la sensation de mener ce match de bout en bout. On est mené au score contre le cours des évènements, on tient le ballon, on produit du jeu, il nous manque un petit rien pour marquer, une première pénalité non rentrante sur le poteau. On a surtout beaucoup produit en se reposant sur une conquête, non pas retrouvée, mais égale à sa saison. On veut récompenser le groupe entier. (...) J'ai vu nos trois-quarts jouer. On avait une stratégie basée sur la vitesse, le mouvement. On a vu que dès le départ on a essayé de jouer. Il est dommage que les joueurs n'aient été récompensés par leurs mouvements d'envergure. (...) Je suis le plus heureux des coachs. Le dernier titre (2005), je l'ai fini en prison (rires). Je n'avais pas vu les joueurs soulever la coupe (une méprise du service d'ordre avait empêché Novès d'assister à la cérémonie de remise du trophée, ndlr). Aujourd'hui, j'avais promis de les regarder. Mais ce titre n'a pas une saveur particulière. Ça représente tout le travail de fond de notre club, son investissement, mais aussi l'incorporation de nos jeunes, année après année, un bon recrutement grâce à Jean-Philippe Rancoule. C'est le fruit du travail de tout un staff, le travail de Philippe Rouget-Thomas et Yannick Bru. Je suis fier de diriger ces personnes, d'être à côté d'eux et de profiter de leur compétence. On finit avec ce titre. C'est

Thierry DUSAUTOIR (3e ligne et capitaine du Stade Toulousain): "On n'est jamais blasé, surtout lorsqu'il s'agit d'un titre de champion d'Europe. Ça a failli de transformer en cauchemar un moment donné, mais quand j'ai eu l'opportunité de soulever enfin cette Coupe, c'est un rêve, oui, qui s'est enfin réalisé. Au début, on sentait qu'on avait le contrôle, malheureusement, on faisait un peu trop de fautes et on les a laissés dans le match, même si on avait la maîtrise du ballon. A la fin, cet essai nous met un peu de pression... (...) On est Champions d'Europe, donc cette saison est un succès."

William SERVAT (talonneur du Stade Toulousain, élu homme du match): "Le BO est vraiment une belle équipe. Ils possèdent des coachs, je pense à Jean-Michel Gonzalez notamment, très pointus, qui apportent beaucoup de caractère et de précision. (sur son titre d'homme du match) Ça fait plaisir, je ne vais pas vous dire que je m'en fous... Je suis content. Mais si on m'a élu homme du match, c'est parce que Benoît Lecouls a été énorme, Jean-Baptiste Poux a été énorme, Census Johnston et Daan Human en rentrant ont été énormes. C'est peut-être aussi une reconnaissance pour nos postes, qui sont des postes de l'ombre ; ça commence à se répéter, je pense à Nicolas Mas sur la finale du Grand Chelem. Ça fait plaisir."

Clerc: "Hyper important pour nous de valider cette saison par un titre"


David Skrela (demi d'ouverture du Stade Toulousain, auteur de 15 points au pied): "C'était la bonne (après deux échecs en finale). J'avais deux Boucliers, mais une H-Cup, c'est quand même important. C'est une grande joie pour moi et pour toux ceux qui, comme moi, ne l'avaient pas gagnée. Au regard de notre saison, c'est mérité, je pense. On a fait quand même un gros match de rugby, dans l'ensemble, c'est quand même mérité. Quand ils reviennent à deux points, on se dit qu'on peut la perdre à tout moment, mais on est restés soudés. On a été solidaires de bout en bout et on n'a pas paniqué. On a réussi à mettre tous les bons ingrédients dans le bon ordre pour gagner ce match. (...) On voulait mettre beaucoup de rythme et d'intensité dans le match parce que Biarritz n'avait plus joué depuis trois semaines. (...) Les avants nous ont quand même bien aimés, ils nous ont mis sur la bonne voie, notamment en mêlée. Et puis, c'est vrai que j'ai mis deux drops, des pénalités qui rentrent, c'est bien pour moi, dans un match de haut niveau."

Vincent CLERC (ailier du Stade Toulousain): "Au terme d'une saison aussi difficile, aussi longue, où on a essayé de jouer sur les deux tableaux, je crois qu'il fallait se récompenser et récompenser tout le groupe, les blessés, le staff, la ville. C'était hyper important pour nous de valider cette saison par un titre parce que sinon ça aurait été une saison ratée de laisser autant d'énergie et d'aller si loin pour ne rien ramener. Donc on a mis beaucoup, beaucoup d'envie aujourd'hui, peut-être un peu trop au début parce qu'on commet des fautes, mais globalement, on a fait ce qu'il fallait pour remporter ce titre. (la fête au Capitole) C'est génial, c'est génial parce qu'on sait qu'ils (les supporters) sont à fond derrière nous toute l'année et qu'ils méritent aussi ce titre avec nous, donc on a envie vraiment de le partager avec eux. Il nous tarde d'y être, je ne m'en lasse pas, je l'ai connu quelques fois, c'est un instant magique que les Toulousains attendaient vraiment cette année et ils auraient eu du mal à avaler la pilule, et nous aussi, ce sera une belle communion dimanche."

albatross
Vétéran
Vétéran

Messages : 4179
Date d'inscription : 21/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum